© 2023 by Design for Life.

Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon

Florida comme si vous y étiez

September 4, 2018

Au beau milieu d'un avion Edelweiss au départ de Zurich Airport, une Madame Wife est entourée de sa petite tribu. On entend: "Maman, c'est quoi la Floride? On va faire quoi en Floride? On mange quoi en Floride?" Petit moment de silence, elle rétorque: "Soyez patients mes petits dans 10h je vous montre tout ça..."

 

 

Bonne saison?

 

Ah les vacances d'été sont arrivés! Eh oui, nous partons en plein été lorsque les billets d'avion affichent plein tarif, que le temps est clément en Suisse et que tous tes collègues souhaitent prendre ces vacances en même temps... Vous me direz: "Mais pourquoi est-ce qu'elle part à ce moment-là?" Le ou les coupables: les enfants et leurs vacances scolaires! Je vous avoue qu'avant, nous ne partions jamais à cette période et nous n'en avions même pas l'idée. L'été est si bon en Suisse (lac, grillades, balades, calme en ville et au bureau, etc.). C'est du passé à présent...

 

Toutefois, pour revenir en Floride, cette période correspond à une basse saison, mais je vous avertis il fait chaud, chocolat, et bien humide. Les tarifs sont plus bas, mais ne vous méprenez pas: ça a un certain coût pour y séjourner, car les Américains ont l'art et excellent dans l'art de nous faire sortir le porte-feuille.

 

Sinon, il y a eu passablement d'orages et là, les Américains ne plaisantent pas avec ça. Ils arrêtent les attractions ou annulent des excursions en cas d'orages!

 

FoodPorn

 

Les spécialités culinaires américaines (burgers, frites, boissons sucrées (à volonté! to refill et même au petit déjeuner), steaks, tacos, burritos) comme on se l'imagine. Je vous avoue que je n'en pouvais plus à mon retour après avoir pris du poids, des bourrelets et j'en passe. Il faut dire que les Américains ne sont pas les champions du monde culinaires:-) Sorry! Sinon, on en parle des portions à la XXL avec les indications des calories (pour se donner bonne conscience). L'obésité est à porter de vue à chaque coin de rue où parfois tout déplacement nécessite chaise roulante et parking handicapé aux portes des restaurants, supermarchés et pharmacies.

 

Petite anecdote: je me trouvais dans un fast food et je cherchais de l'eau. Comme je ne trouvais pas d'eau sur le distributeur de boissons, j'ai été en demander au vendeur derrière le comptoir. Celui-ci m'a gentiment répondu qu'il n'y en avait pas, mais qu'il y avait tout un choix de boissons sucrées et que si je souhaitais vraiment avoir de l'eau et bien je n'avais qu'à prendre des glaçons et les laisser fondre:-)

 

Quant à l'alcool, c'est un produit tabou. Il faut le cacher dans un cornet opaque hors de portée de vue. Les magasins (Liquors) pour s'en procurer sont assez glauques de l'extérieur. Il ne faut pas plaisanter avec l'alcool. Il y a des lieux pour le boire et passé ce lieu, on vous avertit que cela est interdit d'être en possession d'alcool. Du coup, je prendrai bien à nouveau un petit sirop!

 

Petit aperçu d'un petit déjeuner light: 

- bacon

- omelettes

- pancakes

- saucisses

- pâtisseries généreusement tapissées de sucre glace

- paradis des mugs

- boissons sucrées à gogo

Heuuuu je vous ressers encore autre chose?

 

Sinon, n'oubliez pas de rajouter les taxes (7-8%) ainsi que les tips oscillant entre 15-20% de l'addition!

 

 

Fast Food à gogo

 

 Petite salade pour la bonne conscience

 

 Quelques menus enfants

 

Cuisine du monde

Vroum Vroum

 

Le moyen de locomotion le plus adéquat aux States...La voiture! Moi qui est une habituée de la marche et des transports en commun. Là je suis servie: des routes et des routes, des miles et des miles, parfois sans qu'il n'y ait un moindre piéton ou piste cyclable, des voitures flambant neuves qui font un max de bruit et des 4X4 à tout va.

 

N'oubliez pas de prendre un GPS..sinon ça va être compliqué pour trouver votre chemin!

 

Un truc qui nous a pris la tête tout le séjour: le fameux Sunpass! Pour circuler dans une partie de la Floride, il faut passer des bornes, une sorte de péages. Dans une partie de la Floride, leur passage peut se régler en espèces et dans d'autres, il faut posséder ce Sunpass. Certaines agences de location de voitures incluent le Sunpass comme option dans la location et d'autres fois il faut se débrouiller. Et là, quelle prise de tête! En gros, c'est la croix et la bannière pour s'enregistrer sur leur site ou au téléphone. A chaque fois qu'on passait une borne, on se fait flashés...du coup, on stressait à mort de s'être mal enregistrés et de payer une amende très salée au vu des avertissements faits aux resquilleurs. Please, il faut changer ce système car il est super compliqué et aux dires de certains habitants sur place: What a f..... Sunpass!

 

Les rois de l'environnement

 

Ah les Américains excellent dans le respect de l'environnement: 

 

- les sacs en plastique à gogo au supermarché. 

- l'emballage dans l'emballage (on trouve dans les hôtels des verre en plastique, eux-mêmes emballés dans du plastique.) Vive le plastique!

- les portions de nourritures. Y'a de l'amélioration mais il y a encore du progrès à faire. Du coup, si vous ne souhaitez pas gaspiller la nourriture, prenez un plat pour deux ou les restes en doggy bag. 

- les grosses voitures qui consomment un max d'essence avec des roues tellement hautes qu'on croirait monter sur un bus.

- la Marée Rouge à Fort Meyers. Je vous en reparle plus loin. 

 

Shopping 

 

Waoww juste incroyable. Mon porte-monnaie a chauffé dans les Mall. On retrouve des marques américaines à des prix juste incroyables. Si vous aimez Levi's, Michael Kors, Coach, Gant, GAP, Calvin Klein, etc., et bien, vous n'allez pas être déçus.Ce qui m'a choqué c'est que des marques qui sont exposés dans de belles enseignes en Suisse sont mis sur des étendards tout en pagaille en Amérique. Sinon, j'ai craqué pour la marque Forever21! La folie!

 

En ce qui concerne les supermarchés, j'ai passé mon chemin au rayon céréales en tout genre et de toutes les couleurs vendues dans des énormes sacs! Je te resservirai bien un bol de céréales? Ainsi que tout le rayonnage des cheddars..No way pour le fromage:-)!

 

 

Résultat de 4 heures de shopping au Sawgrass Mall

 

Se la jouer Tony Parker 

 

Ne manquez pas d'assister à un match de basketball ou de football américain. Malheureusement, on n'a pas pu en voir car ce n'était pas la saison:-( Sinon un match de baseball et ça vaut vraiment le coup de se mettre dans l'ambiance du stade. Le match en soi (Marlins contre je ne sais plus quel équipe:-)) était assez barbant. Il n'y avait pas énormément d'actions et cela dure 3-4 heures. Mais ce qui est intéressant c'est tout ce qui se passe hors du terrain. Une ville dans une ville. On peut y manger, boire, faire des achats de battes, de balles, de casquettes de notre équipe favorite. Des interludes durant le match proposent de mettre le public au challenge comme s'embrasser, faire une danse, hurler, etc.. Il y a aussi de la publicité à profusion. Les pom-pom girls sont également présentes, ainsi que présentateurs gominés, DJ et j'en passe. Au début du match, on entonne l'hymne national avec une chanteuse avec une voix juste incroyable et on sent la fierté des Américains d'être américain. Tout s'arrête et tout le monde chantonne l'hymne avec une main sur le coeur...Le moment est solennel! Pour les places, vous avez l'embarras du choix..et la vue est bonne où que vous soyez dans le stade et les prix varient en fonction des sièges. Vous pouvez vous y rendre en voiture et la parquer aux parkings du stade pour 20 dollars. 

 

 

Hot Spot

 

Orlando avec ces parcs d'attraction à n'en plus finir. On a opté  pour le Magic Kingdom et l'Animal Kingdom. Le prix de l'entrée est juste exorbitant entre 100 et 120 dollars hors taxes pour les enfants et adultes. Il faut encore compter le parking (20 dollars) et manger et boire à l'intérieur du parc. Résultat des courses: nous avons déboursé environ 1'000 dollars pour 2 adultes, 2 enfants pour 2 jours de parcs! Du coup, j'avertis mes deux petits: il n'y aura pas de cadeaux souvenirs du parc (qui pratique des prix juste énormes...pour les oreilles de Mickey, comptez plus de 20-23 dollars hors taxes!). On attendra d'aller à Walmart à Orlando pour acheter nos souvenirs souris (30-50% moins chers que dans le parc). À peine 48 heures après avoir atterri sur Orlando, nous voilà ruinés:-) Ah cette petite souris! Elle semble toute innocente aux yeux des enfants, mais elle recèle tout l'art et la manière de nous faire dépenser encore et encore...

Il existe aussi comme attraction des maisons où on peut se faire photographier avec un héros de Disney. Clic clac, Cheese et c'est dans la boîte. Un photographe du parc est là pour prendre les photos, quelqu'un surveille le timing et un autre les héros (s'ils se font importunés ou s'ils ont un comportement déplacé)...Calibrage oblige: tout le monde est beau, est gentil et heureux! On évite tout débordement ou faux pas...La machine Disney veille au grain:-)

 

Sinon, on a dormi au Hyatt Place Orlando Airport in extremis (car mon mari avait oublié le décalage horaire (6h!)) et du coup il pensait qu'on atterrissait le lendemain. Puis, on s'est déplacés au Embassy Suites by Hilton, un vrai coup de coeur avec ses chambres très cosy, ses piscines intérieures et extérieures et son petit déjeuner très varié. 

 

Cocoa Beach (ville d'origine du célèbre surfeur Kelly Slater) non loin de Cape Canaveral avec le Space Kennedy Center

Nous avons séjourné dans un motel International Palm Resort à deux pas de la playa. L'infrastructure était super sympa avec ces piscines (évitez le soir...l'eau est un peu lugubre:-)), son bateau pirate pour les enfants, le restaurant Mangos Tikki Bar au bord de la plage super agréable et ses terrains de tennis, basket et de volley. Par contre, les chambres n'étaient pas géniales (vieillottes et défraîchies).

Quant au Space Kennedy Center, je ne le conseillerai pas avec des petits enfants...C'est assez technique et ils vont passablement s'ennuyer malgré les films 3D et quelques attractions. Ce qui m'a énormément marqué c'est la présentation de la conquête de l'espace à la sauce américaine, très hollywoodienne, avec des gentils (les Américains) et des méchants (les Russes) et le Happy End: la victoire américaine! Avant de rejoindre Fort Lauderdale, nous avons fait un petit saut à Palm Beach, un ghetto de milliardaires (Trump si tu me vois:-)) sans plus d'intérêt. Passez votre chemin. 

 

 

Fort Lauderdale pour une halte au Sawgrass Mills, le plus grand mall outlet de tous les Etats Unis. J'ai réussi de faire le quart du mall en 4 heures. N'hésitez pas à imprimer ou télécharger des coupons de rabais..ça peut vraiment valoir le coup. Je n'ai malheureusement pas pu en profiter par manque de temps et d'organisation.

A Fort Lauderdale, nous avons pris une chambre à Sonesta qui était jolie et moderne avec vue sur la mer (calme) et sa plage non loin (propre). Le hic: le parking à 34 dollars pour 24 heures et le parasol à 20 dollars! 

Petite anecdote: En rentrant de Sawgrass Mills (vers 22h30, car le Mall ferme à 22h), on a dû s'arrêter pour faire le plein. Toujours la galère de faire le plein, car la machine ne reconnaît pas nos cartes de crédit étrangère et du coup, on doit systématiquement se rendre dans le shop pour avancer l'argent. Pour revenir à cette station d'essence, Marathon, je ne me suis pas trop sentie en sécurité. J'étais plongée comme dans ces séries et clip vidéo 2PAC. Des gaillards louches avec bandana à l'envers dans les cheveux, des filles avec des jupes plus minis que jupes et les lampadaires qui grésillaient et faisaient une fois sur deux de la lumière. Il ne fallait pas traîner trop longtemps par là comme indique le nom de cette station d'essence Marathon:-)!

 

 

Keys avec Key West et dodo au Marathon.

La région est magique. On passe d'île en île de pont en pont. Il fait bon de flâner dans les rues de Key West. La plage est sympathique mais houleuse et le centre tout mimi!

Nous avons choisi de nous baser à Marathon situé au milieu des Keys. Non loin du Hyatt Place Marathon (notre hôtel), il y avait un petit buis buis qui offrait de la cuisine cubaine, la Nina Pesto. Ca ne paie pas de mine, mais les plats typiques (plantain et riz en accompagnement d'un poisson ou d'une viande) étaient succulents! L'hôtel était un standard des Hyatt avec 2 piscines et son petit déjeuner (commun). Malheureusement, il ne possédait pas de plages!

Non loin de Marathon, le Deer Key, où les biches gambadent en toute liberté (mais dont la superficie des forêts a bien diminué avec toutes ces constructions). Il y a également le Bahia Honda Key, où la plage est belle et écarlate et l'eau chaude...Idéal pour les enfants! Pour y accéder, il faudra débourser un droit d'entrée. 

 

 

Miami avec South Beach et Ocean Drive. 

Welcome to Miami, M.I.A.M.I, Miami! Will Smith sort de ce corps. Nous avons logé à Miami Beach au Deluxe by Design Suites. Notre chambre au 15ème étage avait une vue sur la mer et la playa sur la gauche et sur Miami sur la droite. Toutefois, elle n'était pas des plus propres (la table collait et ils ne changent pas les linges!) et le personnel expéditif. Sinon, les suites sont bien situées, la piscine super sympa et la plage (accès direct depuis la piscine) est agréable. Attention de ne pas laisser garée la voiture au-delà du check-out, sinon vous aurez la fâcheuse surprise de payer plein pot le parking (pour 30mn de dépassement, on a dû débourser plus de 10  dollars!). 

On a visité South Beach et Ocean Drive (situé au 8th Street) avec ces immeubles et hôtels Art Deco. Les trolleys bus circulent un peu partout en faisant différents trajets...C'est gratuit mais très souvent bondé. Du coup, il faut attendre le prochain qui arrive une plombe plus tard. Sinon prenez les bus payants (rapides et pas chers). On a également fait un Big Bus pour avoir un aperçu de Miami...Je vous le déconseille fortement.. C'est l'arnaque! En gros, c'est vraiment cher pour ce que c'est (39 dollars pour les adultes et 29 pour les enfants hors taxes). Il est préférable de découvrir Miami par ces propres moyens et à son rythme. En effet, le tour qu'offre le Big Bus est sans intérêt:-( Après trois jours à Miami, on était contents de partir, car la ville est épuisante à un moment donné. On a eu la chance de manger au Bubba Gump...le cadre nous faisant plonger dans Forrest Gump: un magasin vendant les dérivés du restaurant, le film projeté, le décor et la spécialité maison: les crevettes!

 

 

Alerte à South Beach

Dans les rues de South Beach

Art Deco Porn

Deluxe by Design Suites

Cuba Libre

 

 

 

Everglades au Miccosukee Indian Village. Ah les crococos, les crocodiles! À faire absolument pour aller à la rencontre des alligators. L'ambiance y est sauvage et on sent que notre côté aventurier à la Crocodile Dundee ressort! Profitez de faire un tour en airboat ride!

Nous avons choisi celui au Miccosukee Indian Village. Le tarif est très attractif et les prix sont sans taxes (les Indiens sont exonérés de taxes). Leur tour en airboat vous garantit le dépaysement. On a juste dû attendre 2-3 heures pour pouvoir embarqués car le temps s'est couvert et des orages ont retenti.

 

 

Naples, quelle belle découverte!

Je ne dirai pas non de me construire une résidence secondaire dans cette ville calme, sereine et huppée. La plage au Pier y est juste incroyable et le sable comme de la farine et d'une propreté.

Nous avons dormi au Best Western Naples Inn. le déjeuner était correct. Le cadre charmant (mini golf, poisson Koï, végétaux), même si le propriétaire a un peu accumulé pleins d'objets bien hétéroclites, la chambre sympa avec sa petite terrasse avec accès direct à la piscine et son jacuzzi. Non loin de là, il y a un Marshalls, un magasin hard discounter vendant vêtements, chaussures, maquillages, etc. et aussi le Chipotle, un fast food mexicain où on compose son burrito, son bowl ou sa salade au saveur mexicaine au gré de ses envies. Sinon, un mall se trouve non loin ainsi qu'un zoo (faisant le bonheur des enfants)!

 

Au Pier

Au zoo de Naples

 

Fort Myers et sa Marée Rouge

Quel spectacle de désolation! La Marée Rouge a dévasté le milieu marin. Pleins de cadavres de poissons en tout genre, de raies, de tortues, etc. parsemaient tout le bord de plage. Une odeur d'oeufs pourrie embaumait toute l'air. Toutes les personnes, ainsi que nous-mêmes, toussions lorsque nous sortions à l'air libre haletante. Mon petit a même fait une réaction allergique à la peau. Les yeux piquaient lorsque nous sortions. Ce que je déplore dans cette catastrophe "naturelle" c'est le manque d'informations des autorités, offices du tourisme, de l'hôtel. Personne nous disait ce qui se passait. Nous n'avons eu aucune contre-indications, ni de mise en garde. Des gens même se baignaient, d'autres pêchaient. Nous avons connu les Américains plus strictes dans les règles et sur le principe de précaution, mais là, lorsque trop d'argent est en jeu (tourisme, économie de la région), l'environnement et la santé passent au second plan.

 

Sinon, on a dormi au Outrigger Beach Resort..sans plus de charme que la Marée Rouge. On a fait un tour au Manatee Park, sauf que nous n'avons pas vu de lamantins..Normal, puisque cela n'était pas la saison. On a visité Fort Meyers Downtown et Beach Center. On a fait quelques provisions au Publix où la salade coûtait environ 6 dollars!

 

Manatee Park (mais sans les lamantins)

La catastrophe écologique de la Marée Rouge

 

St-Petersburg Beach non loin de Tampa

Pour finir notre roadtrip, on a atterri à St-Petersburg Beach dans l'hôtel The Don CeSar. Un hôtel comme Barbie les aime: tout rose (les serviettes, les sirops, les ballons, tous les murs de l'hôtel, etc.). So kitsch, mais so cute! Là, on a pété le budget, mais l'hôtel est juste trop beau et ça en vaut vraiment la peine. La chambre est très belle, ainsi que les 2 piscines, son jacuzzi, son restaurant, sa plage, etc. Du coup, on n'a plus voulu bouger de là, car on voulait profiter un max des infrastructures et on était trop bien sur nos chaises longues.

 

 

I'm a Barbie Girl in a Barbie world

 

Désillusion

 

Le rêve américain est vendu à toutes les sauces. Beaucoup de gens le convoite et peu y parvienne. On exhibe sa richesse et cache la pauvreté ambiante. Il ne faut pas se le cacher; les gens travaillent jusqu'à leur mort sans repos et assurance pour un grand nombre d'entre eux, parfois les tâches sont pénibles jusqu'à tard dans la nuit. Des sans-abris arpentent les rues, d'autres errent en recherche de leur prochaine dose.

Un autre fléau, les armes! On va s'acheter son pistolet comme si on allait acheter sa baguette... Etrange coïncidence: la forme de la Floride ressemble à un pistolet!

 

Conclusion

 

Ah ces Américains! De vrais showmans, les rois des superlatifs (It's incredible, it's amazing, it's wonderful), des cartes de crédit, de la consommation et de la démesure vivant dans un film grandeur nature, mais qui ne finit pas toujours en HAPPY END

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle